Saint-Jean-de-Fos : village des potiers

Saint-Jean-de-Fos doit son développement à sa proximité avec le pont du Diable bâti entre 1028 et 1031, bénéficiant d’une position stratégique le long de la route qui mène à Montpeyroux.
A partir du XVème siècle, on note une première phase de production de céramique qui connut son apogée au début du XIXème siècle. Ce savoir-faire s’est transmis de père en fils, créant des dynasties de potiers. A Saint-Jean-de-Fos on perpétue une tradition vieille de plus de 600 ans : la poterie vernissée. 

Les potiers étaient aussi appelés des "Orjoliers", ce nom provient d'une cruche emblématique l'Orjol.

Aujourd’hui, le village vit encore au rythme de ses traditions et propose tous les premiers week-end du mois d’août un des plus importants marchés de potiers de la région.
En visitant le village, vous apercevrez la poterie vernissée de Saint-Jean-de-Fos sur les façades des maisons au travers d’éléments de faîtages, de descentes de chenaux et de gouttières, mais aussi divers décors carrelés.

Saint-Jean-de-Fos, village atypique, où la sobriété de la pierre calcaire se trouve parsemée de touches de céramiques vertes aux couleurs de l’espérance. Un «Village aux reflets vernissés» qui rime avec authenticité.