"Eclats de Matières"

Jean-François Bourlard

Du jeudi 20 juin au dimanche 1 novembre 2015

 

 

Argileum ouvre son jardin à l'artiste Jean-François Bourlard pour une approche originale du thème choisi, la lumière.

C'est en effet, sous le signe de la lumière que l'UNESCO a choisi de placer l'année 2015 au niveau international.

Un ensemble d'installations, plongent le visiteur dans un univers coloré, propice à la rêverie et riche en découvertes, est proposé par Argileum et son invité.

 

 

 

 

La lumière est au centre des préoccupations de Jean-François Bourlard, au même titre que le travail de la matière. Lumière qui par le feu modifie les textures, permet de voir dans le four la pièce fondre et s’ouvrir, et qui donne enfin le relief à l’œuvre, la cuisson terminée. Elle est d’ailleurs au cœur du processus de création céramique, jouant des éléments et des transparences…

 

Pour Argileum, c’est par le prisme scientifique que l’artiste a bâti son approche de la lumière,  phénomène omniprésent, qui, au-delà de son apparente complexité physique, est ici traitée comme une invitation à des rêveries inédites et insoupçonnées.

 

Lumière et couleurs

 

Sept couleurs composent le spectre lumineux : sept éléments viennent constituer l’installation proposée. Rouge, jaune, orange, vert, cyan, bleu, violet…Chacune sa forme et ses matières, unique ou multiples, éparses ou regroupées, lisses ou hérissées de filaments d’émail…Une plongée dans un univers coloré ou l’on découvre la richesse d’un phénomène que nous côtoyons au quotidien sans vraiment y penser, la lumière, que l’imagination créatrice de l’artiste rend perceptible, accessible, concrète et poétique à la fois.

 

Le choix d’une couleur par élément apporte une lisibilité conceptuelle et visuelle. Les formes sont toutes déviées de volumes simples, desquels l’artiste s’éloigne intentionnellement ; les ronds se vrillent, les carrés explosent, les cylindres se tordent…une démarche créatrice qui interfère sur la représentation usuelle de la physique quantique et mécanique dont elle s’inspire, pour la mener aux confins de l’imaginaire de l’artiste et des matières qu’il explore.

 

 

 

Exposition gratuite dans le cadre de la visite d'Argileum.

Ouverture de 10h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00 en juin et de septembre à fin octobre. (fermé le lundi).

Juillet - août, de 10h à 19h tous les jours.